éditions joca seria art & littérature






French, english, a day longer

Jim Dine



18 x 24 cm
102 pages
tout en quadrichromie
relié
en coédition avec l'éditeur allemand Steidl
+ 2 CD

30 €


septembre 2020
Stacks Image 16977
Fusain, brosses, éponges, gommes, chiffons … Ouvrir ce livre, c’est découvrir le résultat d’incessants échanges et ajustements placés sous le signe de l’enthousiasme. L’histoire commence dès les années soixante, quand Jim Dine se lance dans son jeu infini d’inventions et de révisions. Écrire sur les murs s’est ainsi imposé, au fil des années, comme une activité artistique à part entière dans l’atelier, une dimension essentielle de son travail. Lors de l’exposition rétrospective au Centre Pompidou, il a alors semblé naturel de donner une place centrale à l’œuvre poétique de Jim Dine : dans la grande salle accueillant les visiteurs et donnant accès aux toiles, aux sculptures et aux installations, les murs couverts de poèmes écrits à la main matérialisaient ainsi le cœur poétique de l’œuvre d’un des plus grands artistes contemporains : le geste poétique chez Jim Dine, fidèle à l’étymologie grecque poien, consiste à fabriquer formes et mots dans le même souffle. Ce volume est comme le fruit d’une danse, celle de Jim et de ses collaborateurs mus par un même désir d’écriture, de correction et de provocation, chacun revenant sur les pas et les lettres des autres. Le dernier mot, c’est la main gauche de Jim qui l’a : elle décide de ce qui part et de ce qui reste. Le repentir obtenu offre la possibilité d’un départ vers les profondeurs de la mémoire : alors les surfaces inertes des murs s’animent et se mettent à danser. Ce livre rassemble des œuvres scripturales de l’exposition du Centre Pompidou, des œuvres créées sur les murs de l’atelier de Montrouge, des feuilles A4 griffonnées dans le train, de même que des œuvres exposées à Rome au Palazzo Delle Esposizioni. Cette collaboration entre Steidl et joca seria est une occasion unique de réunir une maison d’édition nantaise qui publie, entre autres, des poètes américains en français et le vieil ami et éditeur de Jim, Gerhard Steidl. Mais il y a aussi une troisième dimension à cette entreprise  : le soutien indéfectible et enthousiaste de Bernard Blistène et du Centre Pompidou qui prend ici la forme d’un enregistrement sonore réalisé en studio, capturant la voix de Jim, et faisant passer les poèmes du mur ou de la page à l’air : les œuvres et poèmes de ce livre échappent au papier dès qu’on les écoute et retournent ainsi au climat qui les a fait naître, celui de Montrouge, de Paris, de Rome ou d’ailleurs.
Stacks Image 17541
Stacks Image 17543
Stacks Image 17545
Stacks Image 17547
Stacks Image 17549
Stacks Image 17551
Stacks Image 17553
Stacks Image 17555
Stacks Image 17557
Stacks Image 17561
Stacks Image 17528
Stacks Image 17524
Cet enregistrement fait suite à la performance-lecture que  Jim  Dine a réalisée au Centre Pompidou le 15 mars 2018 dans le cadre du cycle de In–Vivo et à l’occasion de l’exposition de l’importante donation faite par l’artiste au Musée national d’art moderne, «Jim Dine Paris reconnaissance» (Galerie du musée et galerie d’Art Graphique, Centre Georges Pompidou, 14 février – 23 avril 2018).